Dans les coulisses de la préparation de la saison 2017 du ZooParc de Beauval 2


Dans les coulisses de la préparation

de la saison 2017 du ZooParc de Beauval

 

En avril 2017, Le ZooParc de Beauval lèvera le voile sur de nombreuses nouveautés un peu partout dans le parc pour un cout estimé à 7 millions d’€. Pour preuve, plus de 10 chantiers sont dispersés actuellement aux 4 coins du parcs. Nouvel espace animalier, rénovation, agrandissement, nouvelles espèces et projets d’avenir. Nous vous proposons aujourd’hui d’en découvrir les coulisses des préparations en cours de cette saison 2017 et bien plus encore ! Suivez le guide !

La terre des lions

Le principal chantier se situe sur les hauteurs de Beauval, non loin de la réserve des hippopotames. Ici, se dressera en avril prochain un nouvel espace de présentation dévolu aux lions d’Afrique. Le groupe actuel, composé de Krüger et Malawi le couple, et de leur petits Virunga, Atlas, Lawaya et Tswanga, déménagera au printemps dans cette zone de 1ha. L’enclos laissé libre devrait servir à reloger Anouchka la femelle lionne blanche.

Les  visiteurs pourront y observer les lions gardés par des fossés de 4 mètres de profondeur pour une immersion très proche  par rapport aux animaux. Une nouvelle installation pour suricates sera bientôt construite juste derrière le bâtiment des potamochères pour y accueillir le grand groupe de la plaine africaine . Ce sont les suricates du bâtiment des éléphants qui les remplaceront et seront eux même remplacés par les mangoustes naines qui profiteront pour l’occasion d’un espace extérieur.  Un peu plus loin, un groupe de lycaons (dont la provenance n’est pas totalement connue) évoluera sur un espace de 1500m².

Vue sur l'enclos des lions d'Afrique

 

 Fossé de 4m de profondeur Fossé de 4m de profondeur

Un long tunnel de plusieurs mètres permettra une observation immersive sous l’enclos des lions. Des vitres d’observation dont l’une donnant sur une grotte avec lampe chauffante, sur le dessus du tunnel et sur le grand espace extérieur, permettront d’y observer les félins.  Les visiteurs pourront découvrir aussi les lions au travers d’un filet léger à grande maille séparant les lions des visiteurs par un simple bassin. Dernière surprise avant de sortir du tunnel, une vingtaine de galeries dans lesquelles vivront une colonie de rats-taupes nus, une espèce unique en France. La sortie du tunnel se fera via une  passerelle sécurisée sous laquelle les lions pourront circuler.

Sous le tunnel -  séparée par le filet donnant sur le bassin Sortie du tunnel - sur la droite, l'espace des rats taupe (petit muret)

En sortie, un restaurant proposant des grillades accueillera les visiteurs et un nouveau bâtiment WC complétera l’ensemble. Une grande hutte pédagogique surplombera l’ensemble de l’installation des lions. Enfin le grand bâtiment de nuit des lions sera visible des visiteurs par de grandes baies vitrées donnant sur deux grandes loges habillées de faux rochers. Dans les coulisses du bâtiment, 4 autres loges encore plus grandes y seront installés pour les lions.

Le bloc WC et le grand bâtiment des lions

Le nouveau point restauration grillades Vue globale de l'espace en arrivant des bongos

Le cout de construction de cette nouvelle zone s’élèvera  à 4,5 millions € dans l’objectif d’y réaliser une installation unique en France, mettant à l’honneur et dans de bonnes conditions, le roi de la savane !

La nouvelle clinique vétérinaire

Avec une surface de plus de 4000m², cette clinique sera la plus grande et la plus performante dans un parc zoologique en France. En effet, elle sera équipée d’un scanner, d’une salle de radiographie, de deux zones de quarantaine ainsi que de deux zones de convalescence avec des enclos extérieurs. Sa salle d’attente permettra à des confrères d’autres parcs zoologiques de profiter de la salle d’opération et des 3 salles de soin.

Salle opératoire

Deuxième étage - bureau recherche

Partie extérieure pour volière et enclos

A l’étage, des bureaux ainsi qu’un laboratoire d’analyses sont installés notamment pour la banque de sperme d’éléphants. Avec tous ces équipements, cette clinique se définit plus comme un centre de soin et de recherche animalier.  Ouverture prévue en février 2016 mais non visitable

Plus grand pour les éléphants

Entrée du nouveau bâtiment de Limbo

Un nouveau bâtiment, extension de l’actuel, est en cours de construction. Dévolu à Limbo, le mâle éléphant d’Afrique, cette extension ne sera pas visible des visiteurs. Composé de deux loges, une tout en sable et l’autre seulement à moitié, une partie ayant un sol en béton car proche du mur de travail pour le medical traning. A l’extérieur un pré-parc en sable est accolé au bâtiment et un couloir extérieur le relie aux grands enclos.

 

Box intérieur du mâle éléphant

Couloir donnant sur le grand enclos

Dans le bâtiment des femelles, le mur séparant le hangar de stockage de foin au bâtiment, a été abattu pour créer deux nouvelles loges. En effet, 4 nouvelles femelles éléphants vont venir rejoindre N’Dala, Makali et Marge les femelles déjà présentes.  Elles viennent du Knowsley Safari en Angleterre : Nala (née en 2003 à Knowsley) et sa mère Tana (née en 1987 en Afrique) ainsi que Ashanti (née en 2003 à Knowsley) et Juba (née en 1987 en Afrique). Pour l’occasion, l’enclos principal intérieur sera rempli de sable.

Les enclos extérieurs existant ne devrait pas subir de modification majeurs, mais afin de rendre la zone plus attrayante pour les visiteurs, des huttes d’observation seront installées un peu partout autour des 3 enclos. Un nouveau point de restauration « sandwich », construit autour d’un arbre et un bloc WC sont actuellement en cours de construction et donneront sur un nouvel espace d’environ 1 ha relié à l’actuelle installation par un portique situé à proximité de la vielle hutte au fond du grand enclos.

Bloc WC et arbre pour le nouveau point restauration

Autres travaux…

En plus des travaux principaux, quelques réaménagements sont également en cours ou programmés dans les semaines à venir ! Parmi eux la réfection des loges principales chimpanzés et orangs-outans. Pour les chimpanzés une thématique forêt africaine avec faux rochers est en cours et pour les orangs-outans une thématique temple indien prend forme.

Rénovation de l'espace des orang outans

La passerelle avec vue sur les ânes de Somalie et gorilles est en train d’être refaite avec de nouvelles huttes d’observation pour les deux enclos.  La boutique principale est également l’objet de travaux. D’or et déjà vidée, elle sera agrandie du côté du lac des flamants jusqu’aux roseraies. Pour compenser la perte de passage, une passerelle arrondie sera installée au dessus du lac. Du côté du restaurant self « Le tropical », une nouvelle terrasse en bois sera construite elle aussi au dessus de la petite rivière.

La roseraie - boutique

Les probables naissances de 2017

Avec 450 naissances par an en moyenne, les visiteurs pourront découvrir une nouvelle fois de nombreux bébés en 2017 dont beaucoup seront uniques en France. Ce sera le cas d’un nouveau bébé koala, dans la poche de sa mère actuellement, d’un bébé fourmilier né il y a quelques semaines ou d’un lamantin attendu dans le courant de l’année parmi beaucoup d’autres. Et peut-être un événement unique dans l’histoire des pandas en France, l’espoir est de mise !

Et dans le futur ??

Juste à côté de la zone des lions et vers les éléphants deux gares de téléphérique seront construite pour accueillir ce nouveau moyen de transport qui sera payant. La ligne passera au dessus des pandas et arrivera dans la nouvelle zone pour permettre aux visiteurs d’accéder au spectacle des oiseaux plus rapidement. Il pourra transporter plus 1000 personnes à l’heure. A cette occasion, la ligne à haute tension sera enterrée aux frais du ZooParc. Le contrat vient d’être signer avec le fabricant spécialiste des téléphérique en montagne. Ouverture en 2018/2019.

Mais le grand projet est pour 2020, pour les 40 ans du ZooParc, un dôme équatorial de 35 mètres de haut et 8000m² sera érigé dans l’extension juste au dessus de la zone du spectacle oiseaux. Déménageront là bas les lamantins et on pourra y voir également des hippopotames nains, des loutres géantes et les dragons de Komodo gardés en coulisses depuis plusieurs années. Pas plus de précisons pour l’instant car cela reste un énorme projet qui peut encore évoluer dans le temps aussi bien au niveaux des espèces que des espaces, mais les grandes lignes devraient rester les mêmes !

Début des travaux en septembre prochain !

 Nous tenions à remercier Rodolphe Delord  pour le temps qui nous a accordé et qui nous a guidé tout au long de la visite des travaux.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Dans les coulisses de la préparation de la saison 2017 du ZooParc de Beauval

  • francoise foret

    houlala c’est bien tout mais dans cet espace aquatique pourrait il y avoir des dauphins ca manque dans notre magnifique zoo parc de ebeauval Rodolphe a de belles idées et pouvoir les mettre en pratique doit être satisfaisant pour lui
    quand je pense que la premiere fois ou j’y suis allée il n’y avait que des oiseaux, apres la ou est la boutique a l’entrée a gauche des petites chevres tout ca a bien changé et c’est tant mieux
    bon courage et continuez a nous faire rêver
    francoise