Partez pour un voyage en haute mer à Nausicaä




Le  19 mai prochain, Nausicaä doublera sa surface de visite grâce à un nouveau parcours de visite nommé « voyage en haute mer » et doté d’un des plus grands bassins d’Europe. Après un premier article sur la construction de ce nouvel espace, unique en Europe, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui dans le détail son nouveau bâtiment, cette nouvelle exposition, son environnement et ses espèces emblématiques.

Un projet architectural unique en Europe

Le projet du bâtiment a été imaginé par les architectes Jacques et Sophie Rougerie, lauréats avec Sogea Caroni, filiale de VINCI Construction en France, du concours international lancé pour la création du nouveau Nausicaä dans le cadre d’un groupement conception réalisation. Passionnés par la mer et l’espace, Jacques et Sophie Rougerie se sont inspirés de la nature en conciliant la dimension de l’impact de l’océan sur notre civilisation actuelle et sur son devenir, avec l’histoire maritime de Boulogne-sur-Mer pour concevoir ce bâtiment à l’architecture « bionique ». Pour un investissement total de 70 millions d’€ et 2 ans de travaux, ce nouveau bâtiment abrite 5000 m2 d’expositions supplémentaires et a permis de créer 100 emplois supplémentaires sur les 70 entreprises mobilisées pour ce chantier.

 

Un nouveau parcours, interactif, pédagogique et spectaculaire

Le circuit de visite se fait dans une ambiance relativement tamisée pour préserver le mystère et privilégier les vues panoramiques sur les écosystèmes. Baigné dans cette atmosphère, le visiteur vit une sensation unique de plongée parmi la faune aquatique à la découverte des 6 petits aquariums (méduses dorées, mérous et autres poissons) et du grand bassin de 10 000m3, au travers des multiples vues (petite et grande faille, balcon) du tunnel de 18 m de long, de la grotte sous marine, et enfin par la spectaculaire baie de 20 m de long et 5 m de haut, pour immersion totale en haute mer. Au total, 22 000 nouveaux poissons doivent rejoindre le nouveau parcours de Nausicaä, qui mobilisera 8 soigneurs animaliers à temps plein.

 

Pour symboliser au mieux cette impression de plongée, le choix du circuit a été réalisé en courbes et en lacets, en descendant au point le plus bas du grand bassin, et en remontant, en fin de parcours, par un ascenseur pour retrouver l’air libre et une vue plongeante sur le haut du grand bassin.

Le design sonore, composé par Michel Redolpgi, compositeur et designer son de Nausicaä depuis son ouverture, est pleinement intégré dans la scénographie du parcours de visite, au même titre que l’information scientifique et pédagogique, le numérique et les projections d’images et enfin la présentation des collections vivantes par l’intermédiaire de dispositifs de médiation interactifs d’accompagnement ludo-pédagogique. Plusieurs espaces uniquement interactifs (la découverte des requins, le monde des abysses) complètent ce nouveau parcours de visite.

La visite de Nausicaä se vit ainsi comme une expérience de découverte, d’interactivité, durant laquelle le visiteur choisit les informations selon ses centres d’intérêt. Comme pour l’exposition « des rivages et des hommes », ouvert en 1991 , les visiteurs découvrent dans le parcours un espace d’animation et d’interactivité : « le forum de la haute mer ».

 

L’objectif: recréer et informer sur l’écosystème de l’île de Malpelo

L’extension de Nausicaä s’articule autour d’un grand bassin de 10 000 m3 reconstituant, de par son environnement et ses différentes espèces, l’écosystème de la haute mer et plus particulièrement de l’île de Malpelo.  Ce gros rocher de 1.2 km 2, situé dans le pacifique à plus de 500 km de la coté de Colombie,  culmine à 300m d’altitude. Il surplombe des fonds protégés qui plongent à plus de 4000 m de profondeur. De part son isolement et le caractère désertique du rocher, qui est dépourvu d’eau douce, Malpelo est resté un endroit préservé des activités humaines, où la pèche et la navigation commerciale y sont interdites… Mérous, dauphins, requins-marteaux, baleines, barracudas, poissons chauve-souris et beaucoup d’autres espèces vivent dans ce sanctuaire exceptionnel, inscrit depuis 2006 au « patrimoine naturel de l’Humanité » par l’UNESCO.

 

Les animaux emblématiques de ce nouveau parcours

 

Requin-marteau Halicorne  (Sphyrna lewini)                          Status_en_on
Provenance: Cairns (Australie) –
Collaboration avec les services de protection de la nature

Placés tout en haut des chaines alimentaires marines, les requins jouent un rôle capital dans l’équilibre des populations animales. Nausicaä a choisi de présenter cette espèce dans le grand bassin car leur situation est préoccupante et leur population décline à cause de la pêche pour les ailerons et le braconnage. Plusieurs requins rejoindront le grand bassin dont un individu de 2m de long et 50 kg

© Wolfgangpronai/Istockphoto

Raie aigle ocellée  (Aetobatus ocellatus)                                         Status_vu_on

Provenance: Nées au National Marine Aquarium à Plymouth (UK) et au Burgers’ Zoo (Pays Bas) – Programme d’élevage Européen

La raie-aigle ocellée est un animal emblématique de la haute mer dans les zones tropicales et subtropicales.  Ce poisson peut atteindre 3 m d’envergure et peut peser jusqu’à 200 kg. A Nausicaä, plusieurs individus ont déjà pris place dans le grand bassin.

© Benoît GOMEZ - C.A.B.

Raie manta  (Manta birostris)                                                            Status_vu_on

Provenance: Marathon (Floride) – Collaboration avec les services de protection de la nature

La raie manta est la plus grande raie du monde. Elle peut atteindre jusqu’a 8 m de long et peser jusqu’à 1,8 tonne. Elle vit près de la surface, entre 0 et 24m de profondeur. Plusieurs raies mantas prendront place dans le grand bassin de Nausicaä.

© Magnus Larsson / Istockphoto

Mérou lancéolé (Epinephelus lanceolatus)                                    Status_vu_on

Provenance: Différents parcs zoologiques Européen dont Aquatopia en Belgique

Souvent sédentaire, le mérou géant ou mérou lancéolé évolue près des récifs coralliens, des lagons et des grottes. A Nausicaä, ils sont hébergés dans un grand bassin aménagé de plusieurs caisses et cohabitent avec des murènes.

© Nausicaa

Méduse dorée (Chrysaora fuscescens)

Provenance: Aquaculture (États Unis – Californie)

De grande taille, cette méduse aux tons dorés se développe dans les eaux fraiches du Pacifique nord. Les méduses de Nausicaä sont visibles dans le tout premier bassin de ce nouveau parcours. En France, seul un autre aquarium présente cette espèce.

© Jarek Tuszynski- Licence CC BY-SA 4.0/ Wikimedia

Poisson Lune (Mola mola)                                                                 Status_vu_on

Provenance:  Peniche et Olhao venant de l’Aquarium de Lisbonne (Portugal)

Le poisson lune est le plus gros poisson osseux du monde. Ce poisson présente un comportement particulier: il repose sur le côté à la surface de l’eau pour bronzer. A Nausicaä, ils seront hébergés dans le grand bassin en compagnie des requins marteaux et autres raies mantas.

© Adrian Kaye-Shutterstock

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *