Éléphant Haven, un sanctuaire Européen pour éléphants


Sous l’initiative de deux anciens soigneurs animaliers du Zoo Antwerpen en Belgique, une maison de retraite pour éléphants est en train de voir le jour en France dans le Limousin. En cours de construction, nous vous proposons de découvrir aujourd’hui les composants de ce projet unique en Europe.

 

Un sanctuaire pensé et créé pour les éléphants

 

De plus en plus de pays européens, la France un jour sans doute, interdisent l’exploitation des éléphants dans les cirques. C’est de cette réflexion que Sofie Goetghebeur et Tony Verhulst ont eu l’idée, en 2015, de créer une maison de retraite pour accueillir les éléphants âgés des cirques et leur offrir un lieu de retraite dans le respect de l’animal. Elephant Haven est une association reconnue de type 1901 déclarée d’intérêt général en France.

                                                                          

Après plusieurs mois de longues procédures administratives, le projet s’est implanté sur un terrain de 28 ha au cœur du Limousin dans le département de la Haute Vienne en France. Le domaine est situé dans le parc naturel Régional Périgord Nord, un lieu calme et préservé, avec un terrain présentant des reliefs idéaux pour les futurs enclos. De plus, d’autres terrains limitrophes pourront, si nécessaire, être achetés dans le futur pour développer le sanctuaire et offrir encore plus d’espace aux pachydermes présentés.

Elephant Haven a prévu d’y construire des bâtiments chauffés, composés de boxes intérieurs sablés qui communiqueront entre eux. Les boxes disposeront de murs d’entrainement pour le médical training et pour les soins apportés, nécessaire à ces animaux.  Plusieurs bâtiments seront construits pour séparer les éléphants Asiatiques et Africains, afin d’offrir plus de chances pour la création de liens sociaux entre espèces. 

Le premier bâtiment, ancien manège à chevaux, permettra d’accueillir les premiers éléphants dans les mois qui arrivent. A l’extérieur, chaque éléphant disposera, en accès libre, à un minimum de 2 ha d’enclos.

Depuis le début des travaux de Elephant Haven, les nombreux bénévoles de l’association travaillent à la mise en place des clôtures d’enceinte sur les 7 hectares de terrain, clôturent les 4 premiers hectares de l’enclos des éléphants et du paddock et depuis avril, aménagent l’actuel manège en étable.

 

 

La mission et les principes d’Elephant Haven

 

Elephant Haven se veut avant tout un lieu de respect envers l’animal, l’homme et la nature. Pour se faire, il s’est donné pour principale mission d’offrir aux éléphants des cirques un lieu mieux adapté pour leur restant de vie, mais également à les réintégrer socialement et à les réhabiliter à la vie hors des cirques.

Lors de l’ouverture au public, Elephant Haven proposera un programme pédagogique sur les éléphants, leurs comportements et leurs besoins complexes. L’association participera également à des programmes ex situ et in situ et compte jouer un rôle de sensibilisation pour les éléphants en captivité et en milieu naturel, en développant des partenariats avec des associations de conservation comme « Elephas » au Burkina Faso, mais aussi sur la faune et la flore locales. 

Accueillir des éléphants impliquera des règles et des principes de fonctionnement bien précis. Ainsi les éléphants ne seront pas enchainés et aucun moyen de contrainte ne sera utilisé. Le contact entre les soigneurs, tous employés par Elephant Haven, et les éléphants, sera basé sur le principe de « contact protégé ».  En revanche pour des raisons de sécurité, les bénévoles et visiteurs ne seront jamais en contact direct avec éléphants.

Pour le moment, aucun éléphant n’a été sélectionné pour intégrer la structure à la fin de travaux, prévue pour l’été. Néanmoins, Elephant Haven mettra un point d’honneur à ne jamais acheter d’éléphant et compte sur une coopération avec les cirques pour une donation, ou des réquisitions par la justice lors d’une saisie d’un éléphant. Des collaborations avec les parcs zoologiques Européen, pour échanger sur des expériences, des infrastructures ou pour proposer des formations sur le site de Elephant Haven sont prévues mais le sanctuaire n’est pas prévu pour accueillir des éléphants de parcs zoologiques notamment les mâles en surplus. Il n’est donc pas prévu d’intégrer les éléphants de la structure dans l’EEP de l’espèce puisque les individus resteront jusqu’à la fin de leur vie sur le site et que aucune reproduction ni aucun échange ne seront envisagés.

 

Une communauté de bénévoles et des soutiens d’importances

 

Elephant Haven bénéficie d’une importante communauté de bénévoles qui mettent, chacun, leur pièce à l’édifice en aidant les fondateurs sur les travaux d’aménagement du sanctuaire. Des missions sont également organisées sur place par l’association MakiGo et des stands et des événements sont tenus dans toute la France afin de récolter des fonds.

Le projet a également reçu le soutien de plusieurs associations et organismes de défense des animaux, notamment de la fondation « Brigitte Bardot » qui a décidé de leur allouer 350 000€ pour booster la construction de la structure. D’autres sociétés ont signé également des partenariats pour leur fournir du matériel de chantier (Mini pelle, balais etc).

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *