Immersion à Bellewaerde en Belgique


Immersion à Bellewaerde en Belgique

https://www.bellewaerde.be/sites/all/themes/bellewaerde/logo-bellewaerde.png

Situé à Ypres en Belgique, non loin de la frontière Française, Bellewaerde a ouvert ses portes en 1954, sous l’impulsion d’Albert Florizoone. Le parc s’appelait alors « Touristisch centrum Bellewaerde » (Centre touristique de Bellewaerde). On trouvait, à l’époque déjà, l’ADN si particulier du parc qui consiste à mêler jardin zoologique (même si le titre de zoo ne lui sera attribué que bien plus tard) et manèges. Les installations consistent alors en une collection d’oiseaux exotiques et un monde dédié aux enfants pour la partie attractions.

Au fil des années, Bellewaerde a connu de nombreuses transformations et plusieurs changements de propriétaires pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. Il est aujourd’hui la propriété du groupe français « la Compagnie des Alpes « . Le parc est constitué de 7 zones thématiques, toutes inspirées de régions du monde à l’exception de la zone enfants, regroupant différentes attractions et plusieurs espèces animalières.
Le parc à thèmes est membre permanent de l’EAZA, l’association européenne des zoos et aquariums et fait parti du programme d’élevage international des léopards de l’amour.

Actu’Zoo vous invite à découvrir Bellewaerde, son histoire et ses installations.

Des débuts en tant que parc animalier


Les 24 premières années de son existence, la part belle est faite aux animaux. Les visiteurs peuvent alors y croiser, outre la collection ornithologique, un éléphant à partir de 1969, puis des lions, tigres du Bengale, zèbres,… dans les années qui suivent.

Dès le début, une volonté est faite de proposer au visiteur une immersion et une visite originale. On peut  effectivement se balader dans un safari pédestre ou traverser l’enclos des félins à bord de trains.
© Patrick Joossens

Durant cette période, c’est d’abord le créateur du parc, Albert Florizoone qui orchestre son développement jusqu’à son décès en 1967. Par la suite, se femme et ses fils reprennent la gestion de Bellewaerde.

Premières attractions et thématisations



A partir de 1980, les premières attractions et spectacles du parc font leur apparition et Bellewaerde va grandement développer cette partie tout en continuant à présenter de nombreux animaux.

© Patrick Joossens

Les visiteurs du parc parcourent alors plusieurs régions du globe (India, Savanne, Jungle, Mexico, Canda, Far West et Kids Park) au cours d’une seule journée et peuvent observer plusieurs espèces de différents continents tout en combinant avec des attractions familiales et des spectacles de cascades.

Patrick Joossens

Reconnaissance en tant que zoo et arrivée de nouvelles espèces menacées

En 2007, le parc de loisirs accueille des saïmiris dans une « île aux singes » et des lémuriens. Un an plus tard, il est officiellement reconnu comme zoo par le gouvernement fédéral et la SPW santé publique, œuvrant pour le bien-être des animaux, confirme également le statut.

Bellewaerde Park continue ensuite de mélanger les concepts d’animaux et d’attractions notamment avec le parcours en bateau Jungle Mission, en inaugurant un espace savane totalement repensé, intégrant un point d’observation en hauteur sur un enclos regroupant zèbres et girafes ou en accueillant en 2012 un groupe de bisons d’Europe constitué de 3 femelles et de 1 mâle. Depuis plusieurs individus ont été réintroduit dans la nature en collaboration avec Rewilding Europe et WWF Roumanie.

© Patrick Joossens

La partie zoo se développe ensuite en réaménageant les alentours de l’enclos des lions et enfin en construisant deux enclos pour les léopards de l’Amour. Naîtront 2 ans plus tard, 2 jeunes léopards, une naissance exceptionnelle pour cet animal rare et qui s’inscrit dans le programme d’élevage international.

Les animaux à Bellewaerde aujourd’hui

Outre la naissance des léopards de l’Amour, le parc s’est enrichi ces dernières années d’une collection de rapaces, lui permettant de proposer aux visiteurs une démonstration de buses, milans, etc. chaque jour sur un ponton surplombant le lac du parc.

Actuellement, plusieurs attractions intègrent des espèces animalières dans leur concept. Ainsi, le Bengal Express est un train qui traverse dans un premier temps l‘enclos des lions puis celui des tigres du Bengale. L’attraction existe depuis 1972 et permet d’observer les félins sous un angle inédit, en circulant dans leur espace de vie.

Jungle Mission propose une promenade en bateau lors de laquelle le visiteur va croiser de nombreuses espèces d’animaux. Des flamants roses y vivent en semi-liberté, des Capybaras, Coatis, Tamarins empereurs et Aras y disposent d’enclos. Au fil de l’eau, les bateaux longent les différents enclos, permettant ainsi de placer les animaux au centre de l’attraction.

Enfin, sur les Tuff-Tuff, dans la zone enfants, on circule dans des véhicules anciens au milieu des wallabies, les animaux sont également observables depuis l’extérieur du manège.

La plupart des zones du parc abritent aujourd’hui des animaux, à l’exception de l’espace Mexique :
– Le Far West accueille depuis plusieurs années un groupe de bisons
– La zone Jungle, outre le parcours en bateau regroupe également des pélicans et des singes capucins
– La savane intègre désormais des Watusis qui côtoient zèbres, girafes et éléphants


– Les wallabies ont élus domicile dans l’espace « kidspark »
– L’inde regroupe les félins
– Le Canada présente l’ile aux singes et la collection de rapaces

Aujourd’hui, le zoo connait régulièrement des naissances (girafons, zèbres,…) et se définit comme un centre d’entraînement qui accueille des espèces qui ont besoin d’aide. Chaque jour, des démonstrations, nourrissages et séances d’entrainement avec les animaux sont réalisés, ce qui montre une réelle volonté d’intégrer l’aspect zoologique au cœur même du parc.

En 2019, Bellewarde continuera son développement de parc d’attraction en ouvrant à ses visiteurs ‘Bellewaerde Aquapark », un parc aquatique indoor pour un investissement de de 17 millions d’€

Article réalisé par Romain Gilmé pour Actu’Zoo

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.