Dossier installation: Tembea (Zoo Bâle)


Dossier installation: Tembea (Zoo Bâle)

 

 

D’une surface de 11 hectares et dépassant régulièrement le million de visiteurs par an, la Zoo de Bâle s’inscrit dans une constante démarche d’amélioration, comme beaucoup d’anciens zoos en Europe. Il ouvre ses portes en 1874, exposant dans un premier temps des animaux d’Europe. En 1886, Bâle accueille son premier éléphant. Plus d’un siècle plus tard, le 18 mars 2017, et après 3 années de construction, le zoo inaugure « Tembea », son espace dédié aux éléphants d’Afrique

 

 

 

 

Le Zoo de Bâle et les éléphants

© Zoo Basel

En 1886, les cousins Paul et Fritz Sarasin, naturalistes Suisses, font venir pour la première fois une jeune femelle éléphant indien nommée « Miss Kumbuk » et qui devint vite populaire dans toute la ville et reçut, en 1891, une maison construite dans le style mauresque dans laquelle on installa aussi des zèbres. En 1917, « Mlle Kumbuk « , l’éléphant femelle si populaire disparu, mais dès 1919 lui succédait « Mlle Jenny » venue du cirque Krone. Après la guerre, en 1952,  cinq jeunes éléphants arrivent de l’Afrique orientale et constituent la grande attraction de l’époque. Le groupe servait à des promenades régulières dans la forêt d’Allschwiler ou dans la ville. En 1953, la maison des éléphants fut ouverte et hébergea, à côté des jeunes éléphants d’Afrique, des rhinocéros indiens et des hippopotames nains. En 1966, le zoo de Bâle enregistre une première naissance d’éléphant d’Afrique, le troisième éléphant Africain à naitre dans un zoo à l’époque!

Newzooboy - Zoochat

 

Présentation du projet « Tembea »

© Zoo Basel

En janvier 2014, le Zoo de Bâle débute la construction du nouvel espace pour les éléphants nommé « Tembea » et qui  permettra d’améliorer considérablement les conditions d’élevage des éléphants devenues inappropriées avec le temps, et ce grâce à un espace de 5 000 mètres carrés, soit deux fois plus que la surface qui leur était consacrée auparavant. Le public pourra observer les éléphants évoluer librement dans leur nouveau pavillon, ainsi que dans un espace extérieur aménagé de façon à se rapprocher le plus possible de leur habitat naturel.

Le restaurant self-service situé à proximité de installation sera agrandi et permettra grâce à  une grande surface vitrée de découvrir une vue sur l’espace des éléphants.

© Zoo Basel

© Zoo Basel © Zoo Basel

Durant les travaux, les femelles éléphants sont restées à Bâle tandis que l’éléphant mâle Yoga a quitté le zoo le 23 octobre 2013 pour rejoindre le Boras Zoo en Suède.

 

© Zoo Basel

 

  • Données techniques

Date d’ouverture : 18 mars 2017
Durée de la construction : environ 3 ans
Superficie de l’ensemble du projet : 5290m²
Nombre approximatif de points de nourrissage : 120
Coût total du projet : 27 millions de francs Suisses
Mode de financement : fonds privés (issus de donateurs et de courses organisées par le parc notamment).

 

 

Découverte de Tembea, l’espace en mouvement

« Tembea » signifie « mouvement ». En effet, les éléphants peuvent dorénavant profiter d’un espace 2,5 fois plus vaste qu’auparavant sur 5290 m2. Ils évoluent ainsi sur différents terrains, allant du sol sableux pour les bains de poussière, aux parterres végétalisés ou de bassins de baignade . Tout est conçu pour se rapprocher au maximum des conditions de vie des pachydermes en milieu naturel.

© Zoo Basel

Les trois espaces extérieurs sont interconnectés, ce qui permet par de simples ouvertures et fermetures, de générer pour les animaux des itinéraires différents chaque jour, et rompre ainsi avec la monotonie. De même, un animal souhaitant s’isoler du groupe ou du public n’aura aucun mal à le faire tout en restant à l’extérieur du bâtiment.

© Zoo Basel

L’espace extérieur est entouré par des chemins permettant d’avoir un point de vue sur l’intégralité des espaces extérieurs.

 

Le visiteur peut également accéder à une plateforme couverte surplombant Tembea, se trouvant alors à la hauteur des nombreuses cigognes blanches pour qui des sites de nidification ont été installés sur toute la zone.

© Zoo Basel

 

Le bâtiment des éléphants

© Zoo Basel

L’espace intérieur est constitué d’une galerie où des informations sur les éléphants sont dispersées tout du long, bien qu’elle permette surtout d’observer les espaces de nuit, mais aussi d’entrainement des éléphants.

© Zoo Basel

 

Les visiteurs peuvent également découvrir dans ce bâtiment différents terrariums ou bassins qui présentent d’autres petites espèces telles que des fourmis, cichlidés ou rats.

© Zoo Basel © Zoo Basel

 

Les éléphants de Tembea et autres animaux

© Zoo Basel

 

Nom Sexe Age Lieu de naissance
Jack Mâle 24 ans Kruger National Park (Afrique du Sud)
Rosy Femelle 22 ans Tuli Block (Botswana)
Maya Femelle 23 ans Tuli Block (Botswana)
Heri Femelle 41 ans Kruger National Park (Afrique du Sud)

© Zoo Basel

© Zoo Basel

 

Fourmi moissonneuse (Messor sp.)

Pintade de Numidie (Numida meleagris)

Rat brun (Rattus norvegicus)

Divers poissons (Gambusies, Cichlidés et Plécos )

 

Coté visiteurs
© Zoo Basel

Les importants travaux de l’espace des éléphants a permis également une rénovation complète du restaurant du zoo « Elefantenblick » et offre une nouvelle vue unique  sur le nouvel espace des éléphants « Tembea »

© Zoo Basel © Zoo Basel

 

Pédagogie & conservation

 

 

Avec Tembea, le Zoo de Bâle s’engage dans la conservation, à travers une aide au financement dédiée au projet « anti-poaching » (anti-braconnage) mis en place par la Big Life Foundation au Kenya. Les dons en faveur de cette démarche doivent s’élever à 50 000 francs Suisses par an.

 

 

 

Les éléphants suivent un entraînement quotidien, très utile pour l’hygiène corporelle, le contrôle des pieds et pour d’éventuels traitements médicaux. Les visiteurs peuvent y assister tous les jours. Lors d’événements spéciaux, comme la nuit du Zoo, une petite démonstration de médical training a également lieu.

© Zoo Basel

Article réalisé par Yannick Marquette pour Actu’Zoo

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.