Le vol LATAM de Sydney à Auckland a un « fort mouvement », 50 blessés

Une cinquantaine de personnes ont été blessées lundi sur un vol de LATAM Airlines reliant Sydney à Auckland, en Nouvelle-Zélande, ce qui a déclenché une intervention massive des services d'urgence.

La compagnie aérienne chilienne LATAM a déclaré dans un communiqué que le vol 800 avait connu un « événement technique » qui « avait provoqué un fort mouvement ». La compagnie aérienne a exprimé ses profonds regrets pour les désagréments et les désagréments causés aux passagers dans cette situation.

L'avion – un Boeing 787-9 Dreamliner – faisait escale à Auckland avant de se diriger vers sa destination finale à Santiago, au Chili. Rapports des médias locaux Et ça Le site Web de suivi est FlightAware. LATAM a déclaré que le vol avait atterri à l'aéroport international d'Auckland « comme prévu » à 16h26, heure locale.

Une porte-parole de Boeing a déclaré : « Nous travaillons pour recueillir davantage d'informations sur l'avion et fournirons toute l'assistance nécessaire à nos clients. »

Haddo Hone St John Ambulance Service a déclaré dans un communiqué que ses équipages avaient répondu à un incident impliquant un vol entrant à l'aéroport international d'Auckland lundi après-midi, heure locale. Après que sept ambulances et autres véhicules et équipages soient arrivés sur les lieux, ils ont « évalué et traité environ 50 patients », un dans un état grave et le reste dans un état modéré à mineur, a-t-il ajouté.

Un passager à bord dit Radio New Zealand a rapporté que le vol avait parcouru les deux tiers du trajet en trois heures environ. En route vers la Nouvelle-Zélande, l'avion « vient de s'écraser ».

READ  SpaceX va lancer le troisième vol d'essai du Starship : mises à jour en direct

Le passager Brian Jocutt a déclaré au média que plusieurs passagers avaient été projetés contre le plafond de l'avion, que des parties de la cabine avaient été brisées lors de l'impact et que d'autres se sont blessés lorsqu'ils ont heurté le sol.

« Ensuite, les gens ont commencé à crier. J'ai senti l'avion piquer, c'était comme s'il se trouvait au sommet de montagnes russes, puis il s'est à nouveau aplati », a déclaré Jokat. L'incident dans son ensemble n'a duré que « une fraction de seconde ».

Une autre passagère, Priscilla Waller-Supridsky, dit Le New Zealand Herald a indiqué que l'avion avait perdu de l'altitude et que « plusieurs passagers et membres d'équipage avaient été projetés sur le toit de l'avion ». « L'équipage a été blessé et n'a pas pu aider », a-t-il déclaré aux passagers blessés.

LATAM a indiqué dans son communiqué qu'elle prévoyait un nouveau vol pour mardi, au départ d'Auckland vers Santiago à 20 heures, heure locale. La compagnie aérienne a déclaré qu'elle « fournissait des services de restauration et d'hébergement aux passagers concernés ».

Douze patients ont été transportés à l'hôpital pour être soignés pour leurs blessures, a déclaré Haddo Hohn St. John. Latham, dans son communiqué, a déclaré que sept passagers et trois membres d'équipage avaient été « envoyés à l'hôpital pour des contrôles médicaux et qu'aucune blessure grave n'avait été signalée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *